Les actrices qui ont connu une belle montée puis une belle descente

Attention, mettons nous d’accord, il n’est pas question d’évoquer ici des passions alcoolisées ou non de comédiens (je sens d’ici votre déception).
Non, comme c’est un blog sérieux et sur le cinéma, il va être question de passer en revue quelques carrières qui avaient bien commencé et qui ont été freinées, volontairement ou pas.

J’ai rien contre les femmes, mais je n’ai pas trouvé d’acteurs qui rentrent réellement dans cette catégorie.

1-Mena Suvari

Jolie actrice américaine aux airs de poupée, Mena Suvari a débuté comme beaucoup, à la télévision. Elle obtient des petits rôles (comme dans Carrie 2: La haine de Katt Shea en 1999), et commence à se faire une place en tenant un second rôle dans les 2 premiers épisodes des lourdingues American Pie en 1999 et 2001.
Mais c’est le personnage d’Angela, qui fait tourner la tête au personnage de Kevin Spacey dans le grand American Beauty de Sam Mendes, en 2000 qui lui apporte un début de gloire. Elle tient le rôle d’un personnage secondaire qui dégage une sacré présence. Couronné par 5 Oscars, American Beauty (meilleur film, réalisateur, acteur, scénario et photo), se présente comme un formidable tremplin pour Mena Suvari.
Malheureusement, aucun retombée positive par la suite. Si elle réussi à interpréter des rôles intéressants mais qui restent secondaires (Sonny de Nicolas Cage, 2003), elle tourne aussi beaucoup de mauvais films, qui en plus, restent plus ou moins dans l’anonymat. A noter, sa présence dans le Day of the Dead de Steve Miner, 2008 (réalisateur de H20, 1999)
Que fait-on dans ces cas là? On tourne American Pie 4 de Jon Hurwitz et Hayden Schlossberg, 2012, (et on reste belle).

2-Danielle Harris

Pour ceux qui la connaissent, je vous l’accorde, elle n’a pas joué dans de grands films, mais des films bénéficiant d’une notoriété qui aurait pu l’aider.
A l’âge de 11 et 12 ans, elle incarne Jamie, la fille de Laurie Strode dans Halloween 4 de Dwight H.Little en 1988 et Halloween 5 de Dominique Othenin Girard en 1989. Alors on est tous d’accord, ce sont des nanars  mais force est de constater que Danielle Harris apporte une petite bouffée d’air frais dans la longue saga. Et puis commencer sa carrière en tournant dans une des plus grand saga mythique du slaher, ça commence plutôt bien.

On la retrouvera ensuite dans des petits rôles, dans Sauvez Willy en 1993, de Simon Wincer, Daylight, film catastrophe simple mais efficace de Rob Cohen en 1996.
Elle rempile dans la saga Halloween, mais pour la nouvelle sage initié par Rob Zombie, coù elle joue un tout autre rôle, celui de l’amie de Laurie Strode, jouée cette fois par Scout Taylor Compton.
Cantonnée à de seconds rôles peu marquants, sa carrière reste au point mort.

3-Neve Campbell

On reste dans l’horreur avec Neve Campbell (mais non je ne l’insulte pas), star de la saga Scream, dont les 4 volets sont réalisés par Wes Craven.
Elle débute comme tout le monde dans une série, et se fait connaître grâce à La vie à 5. Après le sympathique teen movie gothique The Craft d’Andrew Fleming (1995), elle explose dans Scream, qui du même coup relance la mode des films d’horreur et plus particulièrement du slasher, et la carrière de Courteney Cox au cinéma, qui restait coincée dans Friends.

Voulant se détacher de la saga,  elle tente de jouer la fille instable dans Sexcrimes de John Mc Naughton en 1998, ou encore la comédie romantique Un de trop en 1999, de Damon Santostefano.
Les films sont moyens, voire mauvais. Et rien d’intéressant par la suite.
Que fait-on dans ces cas là? On tourne Scream 4 (2011), même si au départ on avait dit non…

Je pourrais faire à peu près le même portrait pour son compère de Scream, David Arquette.

4-Thora Birch

Le début de vie de Thora Birch est peu commun: elle est issue de l’union d’un couple d’acteurs pornographiques, notamment connus pour avoir tourné dans le célèbre Gorge profonde.
Tout comme sa copine Mena Suvari, c’est American Beauty de Sam Mendes (2000), qui la propulse sur le devant de la scène. Elle tient le 1er rôle, celui d’une ado savoureusement décalée, obligé de gérer son mal être normal pour une ado et celui de ses parents.
Inutile de dire que Donjons et dragons de Courtney Soloman en 2000 l’a ensuite plombée. Mais, elle rebondira dans l’excellent thriller/film d’horreur The hole de Nick Hamm en 2001 et la grandiose comédie noire Ghost World de Terry Swigoff.
Ce dernier film aura le mérite de commencer la lancée de Scarlett Johansson, même si celle-ci a un second rôle…et du coup éclipse Thora Birch.
Et depuis c’est un peu la traversée du désert. Et on oublie les soirées entre copines avec Scarlett.

5-Virginie Ledoyen

Virginie Ledoyen c’est un peu une curiosité dans le cinéma français. Elle n’a jamais explosé dans un film et a une filmographie très aléatoire. Alternant films « d’auteurs » (ça ne veut rien dire cette appellation, n’importe quel film est signé d’un auteur quel qu’il soit non?), l, dans La Cérémonie de Claude Chabrol en 1995 et film guimauve grand public dans Héroïnes de Gérard Krawzick en 1997.
Sa notoriété explose avec La Plage de Danny Boyle, en 2000. C’est le 1er film de Leonardo DiCaprio après Titanic de James Cameron en 1998. Alors autant vous dire que la petite française mignonne qui échange de fougueux ébats avec la coqueluche des filles du monde entier, ça se remarque. Sans compter qu’on parle de Danny Boyle. En plus.
Voulu ou pas, Virginie Ledoyen se fait très discrète et revient tourner en France uniquement, en continuant de se diversifier (fantastique avec St Ange de Pascal Laugier, 2004,  8 femmes de François Ozon, 2002, comédie avec L’emmerdeur de Francis Veber, 2008.
La ressemblance avec Marie Gillain (actrice française) ne doit pas aider.

Prochainement!

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai cru que tu allais nous parler de cocaïne…!
    Pour les hommes, notre ami Robert Downey Jr a connu une trajectoire de ce type.
    Je me suis fait la même réflexion concernant Mena Suvari effectivement.

  2. Intéressant cet article, même si je ne pas d’accord avec toi pour Danielle Harris. Elle a su admirablement gérer sa carrière de scream queen après des débuts de carrière en tant qu’enfant. Elle joue le rôle principal de Hatchet 2 et 3, continue de tourner maintes films de genre et elle est également coréalisatrice (avec Ellie « Halloween 4 et 5 » Cornell et Heather « Freddy 1, 3 et 7 » Langenkamp) d’un film dénommé Prank que je veux absolument voir !

    Quant à la miss Ledoyen, quand même, elle tourne encore beaucoup. N’oublions pas qu’elle a tenu un des rôles principaux de la série XIII… huhuhu…
    Et Mena Suvari… ah, faut pas oublier son sale rôle dans le Stuck de Stuart Gordon ! même si Day of the dead demeure une très bonne surprise…….de mauvais goût ! ah j’en rigole encore.

    1. leelougw dit :

      Ledoyen elle tourne mais par rapport à ce qu’elle avait fait qui l’a bien lancée c’est peu (je parle surtout dans le sens envergure).
      idem pour Harris!
      Je connais pas Prank tiens!

      1. ben justement, Danielle Harris tourne beaucoup, dans ce cas, en comparaison ! je la vois attachée à plein de projets horrifiques bis !

  3. Dans sa liste, mon actrice préférée est la ravissante Mena Suvari, dont j’ai adoré la prestation dans Carrie 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s