Pour le meilleur et le pire des bandes annonces

Il y a la bande annonce démonstrative, explicative, longue, incompréhensible, mais aussi abstraite, compliquée, prenante, impressionnante, suggestive. Il y a l’excellente bande annonce qui nous fait voir un mauvais film, et une mauvaise bande annonce qui n’incite pas à voir de bons films. La bande annonce et son film, sensés former un binôme gagnant, c’est parfois je t’aime moi non plus.

 

Le meilleur:

1- Virgin Suicides de Sofia Coppola

La bande annonce met en opposition deux aspects qui se mélangent dans le film: la douceur et la nostalgie représentées par la musique d’Air, troublées par la noirceur et l’isolement de famille Lisbon, avec en fond la musique de FatBoy Slim.

Virgin Suicides

2- Roméo et Juliette de Baz Luhrmann

Toujours sur le même principe, le trailer oppose « la plus grande histoire d’amour que le monde ait connu » (plus guimauve et insensé tu meurs), avec la violence, la haine sans raison, la vengeance qui entourent les deux personnages principaux. Là encore deux univers musicaux différents, Des’ree avec « Kissing you » faisant chavirer le coeur des fleurs bleues face à Garbage qui fait chavirer le mien! (bon ok j’avoue j’ai aussi pleuré pendant le film…)

Roméo et Juliette

3-Blue Valentine de Derek Cianfrance

Pas de contraste cette fois, juste un morceau a cappella, avec une guitare et les pas de danses de Michelle Williams qui rythment la bande annonce. Au travers de cette chanson qui marque la rencontre des deux personnages, une sélection de scènes retraçant leur histoire.

Blue Valentine

4-Hell de Bruno Chiche

La force de cette bande annonce c’est surtout qu’on cerne très  facilement le thème du film. Donc on sait rapidement si le film va nous tenter ou pas. On comprend que c’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui ont du mal à se comprendre, à s’accepter mutuellement et donc à s’aimer, mais on en sait pas assez pour avoir tout compris. La chanson de Placebo « Protect me from what I want » offre à elle seule un résumé.

Hell

5-Antiviral de Brandon Cronenberg

La bande annonce qui démarre comme une publicité (bien qu’en soi c’en est une), la qualité esthétique des images tournées par Brandon Cronenberg nous immerge déjà dans son univers totalement barré et malsain.

Antiviral

6-Inglorious Basterds de Quentin Tarantino

De l’action, du délire, des dialogues piquants, du Tarantino.

Inglorious Basterds

7-The children de Tom Shankland

Encore un contraste! Des jolies petites familles avec des mignons petits minois passent Noël à la neige. Quand la bande annonce commence on voit mal comment tout peut basculer dans l’horreur. Elle reste en plus suffisamment suggestive pour réserver des surprises.

The children

8- Dancer in the dark de Lars Von Trier

L’émotion, l’émotion, l’émotion. Au moins on est prévenus, le visionnage de Dancer in the dark risque d’être difficile, mais la bande annonce donne envie de se faire embarquer dans ce tourment musical.

Dancer in the dark

9-Funny Games de Mickael Haneke /Orange Mécanique de Stanley Kubrick

La bande annonce de Funny Games est similaire pour ne pas dire identique à celle d’Orange Mécanique. Violence gratuite et sans concession, le ton est donné. Par contre, là où Orange Mécanique est un film intéressant et intriguant, Funny Games n’apporte rien voire dénigre un certain genre de cinéma qui m’est cher. Pour autant la bande annonce est efficace.

Funny Games

Orange mécanique

10-Shining de Stanley Kubrick

La qualité de la bande annonce ne fait qu’éveiller notre curiosité. Le degré de folie est matérialisé par cette grande vague de sang.

Shining

Le pire:

1- Le fugitif d’Andrew Davis

Bien old school, avec une mauvaise VF, le rythme est lourd, tout semble compliqué et confus.A l’opposé du film. C’est ce qu’on appelle une bande annonce ratée.

Le fugitif

2-Last night de Massy Tadjedin

Guimauve, plus belle la vie, culcul la praline, difficile de faire plus vide que cette bande annonce. On a l’impression que le film racontera des énièmes histoire d’amour d’adultes-compliqués-qui-ne-savent-pas-trop-parce-que-la-vie-c’est-compliqué. Le tout couronné d’un casting beaux gosses: Eva Mendès, Guillaume Canet…Last night est pourtant plus profond et surtout beaucoup plus captivant que cette bande annonce.

Last night

3-Fish Tank d’Andrea Arnold

C’est le problème de beaucoup de films indépendants, ou underground, à vouloir trop se démarquer, on fait créé parfois des bandes annonces ennuyeuses, longues. C’est le cas de Fish Tank, qui est pourtant un petit bijou porté par Katie Jarvis, dont c’est le 1er film, repérée par la réalisatrice dans la rue, alors qu’elle se disputait avec son copain. Allez je m’égare.

Fish Tank

4-Un monde parfait de Clint Eastwood

Grand film méconnu ou oublié de Clint Eastwood, le génial Un monde parfait ne bénéficie pas d’une bande annonce flatteuse, bien trop longue et bavarde.

Un monde parfait

5-Dobermann de Jan Kounen

A l’image du film, on a l’impression que la bande annonce a été faite pour titiller les mecs des Cahiers du Cinéma. Du coup, la provocation pour la provocation ça m’intéresse peu.

Dobermann

6-Martyrs de Pascal Laugier

Le gros problème de la bande annonce c’est qu’on ne sait pas bien de quoi il s’agit. Ca peut être une qualité pour certains, mais Martyrs est difficile d’approche, il vaut mieux avoir une idée de ce qui nous attend.

martyrs

7-Ricky de François Ozon

J’espère que François Ozon a offert un pot de départ au mec qui s’est dit « tiens! si je cassais tout le charme du film dans la bande annonce en montrant directement le mystère du film? »

Ricky

8-Ghost world de Terry Zwigof

Mêmes remarques que pour un monde parfait (comment ça j’ai la flemme?)

Ghost world

9- La route de Walter Salles

Ce n’est pas que la bande annonce est mauvaise, c’est qu’elle n’est absolument pas représentative du film. La route est un film posé, gris, apocalyptique mais certainement pas un film d’action. Et ce qu’on essaye de nous vendre. Ah ben si en fait c’est une mauvaise bande annonce.

La route

10-Copycat de Jon Amiel

L’éternel problème des années 90 qui vieillissent mal, cette manière de faire des bandes annonces mon dieu…Ca tue tout l’intérêt du film qui lui est bourré de tensions. Un vrai talent de rendre des bandes annonces aussi ennuyeuses et molles du genou.

Copycat

Publicités

2 réflexions sur “Pour le meilleur et le pire des bandes annonces

  1. Marrant de revoir certaines bande-annonces oubliées. Celle de Virgin Suicides est magnifique, le film, lui…m’avait bien ennuyé et la fin pouaaah…ça tombait comme un cheveu sur la soupe…
    Très bon article, c’était très sympa à lire et à regarder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s